dimanche 29 janvier 2017

BM 2017 | Critique de Léna Nicol

Amerika Square | Yannis Sakaridis
Grèce | 2016 | 87'

Une haine ancrée dans la peau

Des gros plans semblables au somptueux générique de la fameuse série « Dexter », des personnages très charismatiques, de la tension, de l’intrigue. Le deuxième long métrage de Yannis Sakaridis, Amerika Square se déroule au centre de la toute nouvelle Athènes d'aujourd'hui et a tout d’un bon thriller politique. Ce film nous plonge dans l’univers du tatouage et dans un immeuble d'habitation avec différents locataires. Nous pouvons y découvrir leurs obsessions, leurs différents sentiments et points de vue face aux migrants, à travers les parcours et vécus de 4 personnages.  
Billy (Yannis Stankoglou) est propriétaire d'un bar et d’un salon de tatouages avec sa soeur, Nadia (Rhea Pediaditakis). Selon moi c’est le personnage principal du film, il vole la vedette à tous les autres. Quand Teresa (Xenia Dany), un belle chanteuse africaine vient se faire faire un tatouage dans son studio, il tombe très vite fou amoureux d’elle, alors que Teresa rêve de faire de la musique à l’étranger. Billy l’aide à réaliser son rêve, ce voyage. Nous avons aussi John Stankoglou Nakos (Makis Papadimitriou), aussi acteur dans Suntan, qui joue encore une fois « un rôle de salaud ». Pour lui, ce sont les personnages les plus intéressants à incarner. Makis joue ici un rôle de « Tanguy » : 38 ans, sans emploi, toujours chez ses parents et locataire dans le même bâtiment. Lui, il a des problèmes psychologiques et déteste les étrangers. Il élabore ainsi un plan «d'extermination» pour les éliminer… 
Un réfugié syrien Tarek (Vasilis Kuhkalani) et sa fille de sept ans veulent également se rendre dans un autre pays européen, mais leurs plans ne vont pas se dérouler comme prévu…

Amerika Square est pour moi le meilleur film de ce festival, avec Suntan. Les films grecs sortent du lot pour moi cette année: les plans sont magnifiques, la lumière, l’ambiance, les couleurs, les acteurs, le scénario. Ce film nous tient en éveil du début à la fin, on s’attache aux personnages, on a envie de savoir ce qu’il va se passer. La fin est très bonne aussi. Pour moi, c’est un grand film et il n’a rien à envier à un thriller américain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire